La stratégie

Attention au marché : le choix de 8 logements de 50 m² (dont 2 pour Personnes à Mobilité Réduite PMR) avec 1 chambre permet de faire face à la demande importante de personnes isolées pour ce type de logement. La mixité de populations est assurée par la présence de 4 appartements plus grands de 86 m² (2 à 3 chambres)

Préservation de la nature : des matériaux de construction bio-sourcés (bois, terre, pailles, société Paille-Tech) et un immeuble qui tend vers le passif, des toilettes sèches (excepté pour les 2 appartements PMR), une localisation permettant une mobilité douce, l’exploitation de l’eau de pluie pour les lessives, l’usage d’une buanderie commune, d’un bureau, d’une chambre d’ami, d’une salle de bain avec baignoire (chaque appartement a une douche) partagés qui permettent la réduction des espace privés.

Architecture en phase avec les valeurs : la mise en commun de nombreux espaces réduit l’empreinte écologique mais force aussi au quotidien à gérer ensemble. La gouvernance en cercle, les décisions par consentement seront au cœur même du vivre ensemble, illustrant un autre mode de vie que l’approche individuelle issue des maisons uni-familiales 4 façades. La présence des ateliers permet de faire local et soi-même tout en transmettant le savoir.

Plan financier : Dès le départ la société STIRA comporte des investisseurs résidants mais aussi des locataires. Le plan financier de la société STIRA prévoit 90 % de non occupation une fois le bâtiment prêt et durant toute sa vie, soit un peu plus d’un logement inoccupé ou en difficulté de paiement. C’est moins que la normale vu l’attrait de la localisation, du concept et de la solidarité entre résidents. Une particularité du projet est une capitalisation progressive des résidents pendant 25 ans en sus des investisseurs extérieurs nécessaires pour le démarrage du projet.